Dispositifs d'Open Innovation en Ile de France

Dispositifs d'Open Innovation en Ile de France

21/01/2016

Organisée par l'Innovation Factory dans le cadre de son partenariat avec Kea & Partners, Loic Dosseur, co-directeur de Paris&Co et Thomas Landrain, fondateur de La Paillasse présenteront quelques dispositifs d'Open Innovation en Ile-de-France et Anne Lalou, directrice de l'Innovation Factory.

  • Présentation "Paris : a world leader in innovation economy" par Loic Dosseur

  • Loic Dosseur est le Directeur Général de Paris&Co , une association qui porte un programme d'open-innovation et rassemble les incubateurs de la ville de Paris. Paris&Co a aussi une activité d'animation de l'écosystème d'innovation de Paris.

    Un peu d'histoire
    L'innovation à Paris ne date pas d'aujourd'hui. Aujourd'hui il existe de nombreux lieux d'innovation qui dépassent la notion d'incubateurs. L'hyper-concentration de ces lieux provoque une proximité et un maillage unique. En quelques années, on est arrivés à 130 000m2 disponibles pour ces lieux.
  • Comment en est-on arrivé là ?

  • 2002-2005 : l'ère des pionniers : l'incubation publique

    Les premiers incubateurs à Paris sont étroitement liés aux laboratoires de recherches. A ce moment, l'état finance des dispositifs d'incubation au sein de laboratoire de recherches publiques. Les startups qui y travaillent sont très technologiques.

  • 2005-2010 : l'ère des territoires : La revanche du local

    Cette deuxième phase fait plus de liens avec le tissu économique local. Parmi les incubateurs qui naissent à ce moment, celui de Paris Pionnières (http://www.pionnieres.paris/) est emblématique.

    Ce qui change, c'est l'introduction de l'innovation de services dans les incubateurs. Les startups recherchées ne sont plus seulement technologiques. A ce moment, c'est l'incubateur qui sélectionne le projet qui pourra bénéficier de ses services.

    En 2010, on assiste à une rupture du modèle avec notamment un grand plan immobilier pour les incubateurs pour pouvoir changer d'échelle, ainsi que la création du fonds Paris Innovation Amorçage. Un marché de l'incubation se créé et c'est maintenant l'entrepreneur qui choisit son incubateur, ce qui entraîne une véritable inversion du modèle économique des incubateurs. Il a fallu vendre et défendre sa valeur.

  • 2010 - 2015 : l'ère révolutionnaire

    Les acteurs privés arrivent sur le secteur (écoles, grands groupe etc.) du fait de l'obligation des incubateurs de proposer et vendre du service. D'autres types de structures comme des accélérateurs de startups s'implantent également et les grandes entreprises arrivent massivement dans l'écosystème de l'open-innovation.

    Aujourd'hui, Paris&Co abrite 230 startups incubées en même temps (soit 2 à 3 fois ce qu'il existait en 2005) et on compte environ 800 entreprises incubées sur Paris au global au même moment.

  • Découvrir La Paillasse en vidéo

  • Présentation de La Paillasse par Thomas Landrain

    La Paillasse, c'est un laboratoire fondé par Thomas, un chercheur en biologie dans un squat de banlieue parisienne. En faisant littéralement de la récupération de matériel dans les poubelles des laboratoires, La Paillasse s'est équipée pour devenir un laboratoire entièrement fonctionnel.

    Petit à petit, une communauté de chercheurs et non chercheurs s'est agrégée autour de cet espace. "On avait le sentiment qu'on pouvait tout faire." Les grands sujets explorés à La Paillasse traitent de l'open source et la reproductibilité des expériences, les biomatériaux.

    En 3 ans, environ 15 projets y ont été développés avec une cinquantaine de collaborateurs. Ce lieu se veut être une alternative complémentaire au système de recherche et académique car un tel niveau d'interdisciplinarité reste difficile dans le système académique actuel.

  • L'histoire de la Paillasse

  • Les interactions avec les grands groupes

    La Paillasse permet de créer les condition nécessaires pour réunir des ressources matériel et humaines et travailler sur un sujet. Elle est très impliquée dans des programmes d'open-science. Thomas cite Epidemium, un programme sur le cancer développé en partenariat avec les laboratoires Roche, pour mieux comprendre l'émergence et la propagation du cancer qui s'appuie sur de la data et l'analyse de data.

    Ils ont imaginé un challenge sur 6 mois, avec la mise à disposition gratuite de ressources comme des serveurs de calcul, de la simulation de big data et des personnes intéressées. En 2 mois, plus de 10 projets sont en développement. Ici, la complexité est exposée pour que des équipes pluridisciplinaires puissent produire des résultats. Les projest sont accélérés (et potentiellement peuvent devenir des startups).
  • Typologie de partenariats à La Paillasse

    On peut distinguer 3 types de partenariats à La Paillasse :

    - le partenariat (historique) sur la location de l'espace du hackerspace - sorte de club au format associatif qui permet au gens de travailler sur thématiques de façon collaborative dans une optique de contre-pouvoir (technologies du libre, open source...)

    - l'incubation dédiée et encadrée, plus professionnelle

    - les programmes collaboratifs des grands groupes qui demandent un travail avec des communautés qu'ils n'arrivent pas toucher eux-mêmes.

  • Précision sur le mouvement maker

    Anne Lalou, directrice de l'Innovation Factory précise que les grandes entreprises ont bien conscience qu'elles doivent accélérer. Elle sont conscientes que ces espaces le permettent car bien souvent, la structuration des espaces en interne ne permet pas d'introduire du changement. Elles sont donc à la recherche d'espaces physiques mais aussi d'une dynamique.

    Le mouvement des makers a impulsé la création de nombreux lieux. La révolution de l'impression 3D permet de nouvelles formes d'innovation. Par exemple une entreprise sur un chantier peut prototyper des pièces manquantes en attendant les pièces labellisées. La 3D est très concrète et permet d'arriver avec de nouvelles idées.

    Ressource : http://www.lemoniteur.fr/article/a-l-atelier-des-compagnons-emmanuel-macron-salue-le-btp-ancre-dans-l-innovation-digitale-29295275

  • Questions

    Comment la paillasse est organisée ? Quels schémas pour l'innovation ?
    Il y a des coordinateurs de programmes et un staff sur La Paillasse en plus d'un comité d'administration et communauté qui a un droit de regard.

    Sur les schémas d'innovation, il est possible que comme à Numa, un ou plusieurs grands groupes prennent une participation dans les startups qui sortent ou qui suivent le programme d'accélération. Ces lieux ont un rôle d'animation de l'écosystème et certains y investissent pour avoir un oeil sur l'écosystème .
    C'est également le cas chez Partech Shaker où les investisseurs peuvent mettre des millions pour avoir un oeil sur les tendances de l'innovation. Ils réalisent finalement de l'achat de veille concurrentielle.

    Quel est le modèle économique de La Paillasse?
    4 grands piliers dans le modèle économique de La Paillasse
    - Réseau des biochineurs permet d'économiser sur le matériel
    - modèle de résidence
    - subvention publique (mairie de paris, Région Ile de France)
    - partenariats avec grandes entreprises domaine émergent de collaboration innovante à grande échelle.

    A ce sujet, Loic Dosseur ajoute qu'on est dans le même type de schéma que sur un hackathon, avec de la création collaborative. Les projets qui se poursuivent sont liés à l'émergence d'un leader. C'est le schéma communautaire qui permet l'émergence d'un leadership sur 1 ou 2 projets. Le hackathon Nec Mergitur sur la sécurité organisé par la ville de Paris suit également ce modèle.

    On peut aussi voir la création d'une équipe "startup" pour des grands groupes qui soulève souvent les questions autour de la propriété intellectuelle. Anne Lalou montre que le droit de tester une innovation plutôt que la posséder est parfois plus avantageux notamment sur la prise de conscience que parfois la propriété en interne ne mènerait nulle part. (Exemple d'Elon Musc qui a libérer l'ensemble des brevets de son entreprise.)
  • Un petit mot sur l'Innovation Factory

    L'Innovation Factory est un lieu d'innovation, de co-construction avec un coeur étudiant "digitaux natifs". C'est également un lieu de rencontre et d'échanges entre des grands groupes, des étudiants, des think tank, et des startup à travers des événements. Les projets réalisés avec les étudiants de la Web School Factory portent sur des réflexions autour de l'évolution et transformation de l'entreprise. Ils apportent des signaux faibles et forts sur les usages qui vont évoluer. Cela permet d'accélérer le temps entre le concept, le prototypage et la mise sur le marché.

  • Quelques mots sur les programmes de Paris&Co

    Une entreprise peut explorer l'ensemble de ces lieux d'innovation. Paris&Co propose et designe des parcours d'innovation autour d'une thématique.

    Paris&Co propose aussi une réunion de grands groupes complémentaires autour de thématiques comme le sport, le tourisme ou la nourriture, pour travailler sur des promo de startups. Finalement les startups sont des prétextes pour faire travailler les groupes ensemble.

    L'incubateur est devenu un dispositif d'une plateforme d'innovation.

  • La carte des incubateurs de Paris&Co